Les PME n’accordent pas toujours à la sécurité de leur parc informatique toute l’attention qu’elle mérite : conseils avisés d’une société de consultance IT pour PME.

Qu’est-ce que la sécurité informatique pour les PME ?

BlueKrypt : « La sécurité informatique pour les PME est constituée de trois piliers à mettre en place et à surveiller. Le premier pilier est la protection et l’état des lieux du système informatique de l’entreprise. Les antivirus, les systèmes, les serveurs, sont-ils à jour ? Y a-t-il suffisamment de protection ? Les collaborateurs ont-ils conscience de l’importance du choix de leur mot de passe, du fait de ne pas communiquer des informations qui doivent rester confidentielles ? »

Qu’est-ce qui est vital pour l’entreprise ?

BK : « Le patron de PME n’a pas toujours une idée claire de l’endroit où doivent être réalisés les investissements en sécurité informatique, alors que c’est vital. »

Quelle est la problématique dès lors ?

BK : « Il s’agit de protéger ce qui est au cœur de la société, les documents internes, le business model, etc. Il faut savoir que 80% des problèmes informatiques d’une société viennent de l’intérieur. »

Quel est le deuxième pilier ?

BK : « Le système informatique des ressources humaines ou celui de la R&D ont-ils subi une attaque capable de nuire au fonctionnement de la société ? Est-on capable de détecter s’il y a eu une intrusion ? Très souvent, ce n’est pas le cas. »

Que faire en cas d’intrusion ?

BK : « C’est le troisième pilier. Souvent, la personne qui détecte une intrusion ne sait pas quoi faire ni qui contacter. Une réaction extrême se déclenche : on coupe tout et cela a un impact économique certain pour l’entreprise. En conséquence, il faut définir un plan d’action stipulant ce qu’il faut faire en cas d’intrusion. »

 

pub


Autres Actualités