Contactez-nous !

Notre offre couvre l’ensemble des enjeux rencontrés par les Responsables Sécurité des Grands Comptes. Telle une assurance, l'investissement préventif en sécurité doit être adapté à la valeur des données et des systèmes à protéger.

Quelques exemples :

Cartographie des risques

La cartographie des risques est la clé de voute du processus de gestion des risques. Elle est un outil de pilotage qui alimente le processus de gestion des risques en élaborant un levier auprès des décideurs et en alimentant les plans d’action et les budgets. Elle permet de définir un processus de gestion des risques itératif afin d’évaluer les progrès et de pérenniser les actions. BlueKrypt privilégie une adaptation pragmatique des méthodes du marché en les adaptant au contexte et aux besoins.

Réalisation d'attaques externes – méthodologie appliquée

Pour obtenir un niveau de confiance suffisant, la réalisation d'un audit de sécurité est d'autant plus efficace qu'un test d'intrusion est réalisé en même temps. Des objectifs clairs : définir un niveau de sécurité et qualifier sa résistance tout en sensibilisant les acteurs au sein de l'entreprise. Un test d'intrusion permet de quantifier son niveau de protection, de manière identique à des méthodes de qualification du monde industriel (endurance d'un moteur par exemple). La durée du test tout comme son périmètre sont des facteurs très importants lors de sa réalisation.

Audit de sécurité

Le système d’information constitue aujourd’hui un élément stratégique indispensable à la continuité des activités métiers. Il repose sur un ensemble de ressources interconnectées par des réseaux. Un audit de sécurité permet de protéger les ressources du système d’information tout en limitant les impacts en cas d’incidents. Il s'agit de garantir la disponibilité globale de l’infrastructure réseau, des serveurs, des postes de travail et de préserver l’intégrité et la confidentialité de l’information.

Analyse sécuritaire du code d'une application

BlueKrypt analyse en toute indépendance l’évolution du niveau de sécurité structurelle et technique d'une application. Il s'agit de réaliser la détection des problèmes de sécurité lors de la conception architecturale, mais aussi de réaliser la détection des problèmes de sécurité présents dans le code source en faisant appel à des outils d'analyse de code.

Veille technologique en sécurité

Pour réussir un processus de sécurisation, il est essentiel de le faire vivre dans le temps. La veille technologique permet de suivre les évolutions internes (indicateurs des tableaux de bord, résultats des audits, retours du terrain...) tout en intégrant de nouveaux paramètres externes (nouvelles menaces, innovations technologiques, évolutions juridiques et réglementaires...). La veille technologique est le moteur d'une démarche de progrès en sécurité assurant la pérennité du système d'information.

Formation sur la sécurité

La formation des administrateurs et plus généralement des intervenants au sein du système d'information est une composante essentielle de la sécurité. BlueKrypt a pour mission de transmettre sa connaissance dans le domaine de la sécurité grâce à des formations adaptées aux impératifs des sociétés. Il s'agit d'impliquer l'ensemble des collaborateurs d'une entreprise dans un processus éthique et technologique leur permettant d'appréhender positivement et complètement la sécurité de leur système d'information.

Développement et analyse cryptographique

BlueKrypt est composé de Docteurs et d’Ingénieurs en sciences appliquées ayant pratiqué tous les aspects de la cryptologie. Notre aptitude à pouvoir combiner nos connaissances en cryptologie à notre savoir-faire en sécurité nous permet d’apporter une vision sécuritaire correspondant à l’état de l’art dans les systèmes d’information. Chiffrements, signatures digitales et authentification sont les bases de l'informatique moderne, ouverte sur l'extérieur.

Implémentation et validation normative

Déployée avec pragmatisme, une norme permet d'appuyer la démarche en sécurité sur un modèle pérenne, de garantir l’adéquation entre les mesures et les risques identifiés et donc de mieux maîtriser les ressources et les coûts. De plus, elle renforce les démarches de sourcing (connaissance des risques et des niveaux de protection requis). Enfin, elle prépare l’avenir en s’appuyant sur des normes internationales tout en simplifiant d’autres démarches de conformité.