Contactez-nous !

Toutes les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur la solution OAdeo.

Avant de répondre, il est important de bien définir les notions d'anonymat liées à un processus électoral :

  • L'anonymat de l'électeur : on ne sait pas qui a voté
  • L'anonymat du bulletin : on ne sait pas à qui appartient un bulletin

Anonymat de l'électeur

Il s'agit de savoir si la liste des électeurs ayant voté sera publique, privée ou impossible à produire. Différentes techniques permettent de concevoir ce type d'anonymat et OAdeo propose un ensemble de solutions permettant de répondre aux spécificités des règles électorales d'une élection.

Anonymat du bulletin

La question « le vote est-il anonyme ? » fait souvent référence à ce type d'anonymat. En effet, c'est l'anonymat de l'enveloppe contenant le bulletin (insertion dans l'urne) qui garantit la confidentialité dans un scrutin papier.

En informatique, l'anonymat lors de la soumission d'un bulletin est réalisable si personne ne « regarde » le système fonctionner. Cela revient à faire confiance aux organisateurs et aux concepteurs du système qui doivent s'engager à ne pas « briser la confidentialité » en se connectant sur les serveurs ou en consultant les « logs ».

Baser la confidentialité du vote électronique sur l'anonymat des bulletins est clairement une solution peu satisfaisante voir inquiétante pour les électeurs. Avec la solution OAdeo, l'anonymat des bulletins n'est pas nécessaire, car la confidentialité est obtenue par des principes mathématiques inaliénables et vérifiables : vous n'avez pas besoin de nous faire confiance ! La confidentialité de l'élection est totale même si nous nous connectons sur les serveurs ou si nous consultons les logs du système !

Non. L'organisateur est libre d'autoriser ou non le revote, notamment pour respecter les lois en vigueur. Le revote permet de limiter la coercition durant l'élection tout en simplifiant le support à destination des électeurs (en cas de doute, on peut revoter). Bien évidemment, seul le dernier bulletin soumis au système sera pris en compte lors du dépouillement de l'élection.

La préoccupation des électeurs et des organisateurs vis-à-vis du revote provient d'une erreur d'interprétation (lié au vote papier) entre l'anonymat et la confidentialité. Dans le cas de la solution OAdeo, la possibilité de revoter implique que les bulletins ne sont pas anonymes, mais cela ne remet absolument pas en question la confidentialité du scrutin. Vous pouvez consulter l'article 1 de la FAQ pour plus d'information.

Oui. Avant, pendant ou après l'élection électronique.

Nous utilisons différentes techniques cryptographiques suivant le type d'élection. Toutes les opérations cryptographiques sont vérifiables. Les deux mécanismes de décompte les plus utilisés sont : addition homomorphique et mélange par mixnet.

Oui. Avant, pendant ou après l'élection électronique. Ces statistiques peuvent être publiques ou à accès restreint. BlueKrypt veillera à ce que les éléments repris dans les statistiques ne puissent pas avoir d'impact sur la confidentialité du scrutin.

Le code source de l’application permettant aux électeurs de construire leur bulletin de vote est open source.

Pour autant, la validation du code source de l'application apporte une garantie au moment de la vérification (T), mais ne permet pas de certifier le code qui fonctionne à un autre moment (T+1). Afin de résoudre ce problème, OAdeo utilise des technologies cryptographiques vérifiables permettant de valider mathématiquement l'entièreté d'un scrutin sans avoir besoin du code source de l'application.

La solution OAdeo a une interface de vote claire et simple ayant pour objectif de faciliter la soumission d’un vote et de réduire la barrière informatique. Toute la complexité technique est invisible pour les électeurs (et les organisateurs).

Non. Chaque porteur de clef réalise son opération de déchiffrement individuellement. Celle-ci ne donne aucune information, de quelque nature que ce soit, sur le résultat final de l'élection.

Oui, sous réserve d'avoir une infrastructure compatible avec les spécifications de la solution.

Avec la solution OAdeo :

  • À la fin de l’élection, un ensemble de preuves mathématiques permettent de valider entièrement le processus électoral sans aucun impact sur la confidentialité des bulletins.
  • L’audit ne nécessite aucun accès au code source de l’application (bien que le code permettant la génération des bulletins soit disponible) et les clefs de l'élection ne sont pas nécessaires (elles sont détruites dès la fin du processus électoral).

Cette validation (audit) du système sera effectuée par BlueKrypt à la fin de l’élection et pourra être refaite entièrement par n’importe qui dans le monde. Les électeurs sont libres de réaliser eux-mêmes cet audit ou de faire confiance à une personne, un organisme, de leur choix.

BlueKrypt utilise sa propre infrastructure, hébergé en datacenter dans une zone privative restreinte à notre société. Le matériel et les éléments réseau appartiennent à BlueKrypt.

La solution OAdeo est née de la solution de vote électronique Helios, telle que présentée à la conférence EVT-WOTE ['09] et ['11].